Minuit impossible d’embrasser Morphée
Insomnie je m’lance dans un couplet qu’est déjà mort né
J’suis un peu con car je sais qu’la nuit j’ai pas d’inspi, j’vais pas la forcer
J’préfère me branler et emmerder vos génies
Les sois dits insomniaques poètes bucoliques
Écrivent devant la lune des sonnets plutôt tristes pour putes dépressives
Recherche de belles images, non c’est plus la peine
Voici mon épitaphe, un texte qui pue la merde.

Rezinsky sur Facebook : https://www.facebook.com/rezinsky

Vous aimez ? Commentez !

Code de sécurité * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.